REPONSE de la FSU aux vœux du Préfet de la Manche.

REPONSE de la FSU aux vœux du Préfet de la Manche.

2019-01-10T12:46:05+00:0010 janvier 2019|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : |

La FSU souhaite réagir aux vœux 2019 du Préfet de la Manche (voir ci-dessous) dans lesquels il met en valeur la baisse des effectifs (-15% en 10 ans) et des budgets (-10 à -15% en 10 ans) de la préfecture, des sous-Préfectures et des Directions Départementales (DDTM, DDPP, DDCS).

Se féliciter de la baisse des moyens de l’administration, comme le fait le Préfet, est indécent.

Le Préfet peut bien féliciter les fonctionnaires qui ont su s’adapter aux réformes qui se succèdent depuis 10 ans. Nous rappellerons juste qu’ils n’ont jamais eu d’autre choix que de s’adapter et que ces adaptations ont surtout consisté à boucher les trous créés par les suppressions de poste, à travailler sous pression en tentant de maintenir un service public de qualité et accessible aux citoyens.

Et que dire de l’Education Nationale qui voit ses effectifs fondre d’année en année ? Doit-on aussi s’en réjouir, au motif qu’elle vient réduire les dépenses publiques ? C’est bien méconnaître le rôle que la Fonction Publique joue au service de tous les citoyens, où qu’ils vivent. Car réduire les effectifs, c’est, in fine, moins de services rendus à la population et de plus en plus de déshumanisation, sans oublier bien sûr la pression de plus en plus lourde sur les épaules des fonctionnaires au détriment de leur santé.

Martine Quesnel et Jérôme Dutron, co-secrétaires départementaux de la FSU

 

LDE N°Special - Voeux du Préfet de la Manche pour 2019